Les paramètres de lipophilie

Le caractère lipophile d'une molécule traduit souvent des propriétés biologiques comme le métabolisme, la distribution dans les tissus, la liaison avec le site récepteur... . Une variation de la lipophilie entraîne ainsi une modification de la concentration de la molécule sur le site récepteur. La lipophilie est par conséquent une variable importante dans les équations de corrélations utilisées pour prédire l'activité biologique (QSAR).

Pour évaluer les effets imputables à la lipophilie, on détermine le coefficient de partage -appelé également coefficient de partition-, P, ou plus communément le logarithme du coefficient de partage , log P, dans un mélange 1-octanol/eau, en utilisant l'une des méthodes suivantes:

	

Pour des molécules complexes, ces 2 premières méthodes (Hansch et Rekker) ne peuvent plus être appliquées car elles n'utilisent pas des méthodes scientifiques suffisamment rigoureuses (exemples: des fragments identiques appartenant à des molécules différentes apportent une même contribution; ces deux formulations ne tiennent pas compte du solvant). D'autres méthodes ont ainsi été introduites:

Cliquer ici pour retourner à l'introduction concernant le principe des méthodes QSAR